Navigation

 
 

Le Blog

 
 

Restons connectés

 
Note de 3/5Note de 3/5Note de 3/5

CD

Brava

Brava

Brodinski / 4.5 BRO

Voici le premier disque de Brodinski : "Brava"
On a un mélange entre hip-hop et techno ou parfois le son se rapproche peut être trop du hip-hop américain.
Ce mélange peut être choquant au premier abord mais on s'habitue assez vite !

le 27 mai, 2016 par Gaëtan

> Réagissez à cet article

Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5

Livres

Nous les menteurs

Nous les menteurs

E. Lockhart/ ADOS R LOC N

"Bienvenue dans la famille Sinclair. Tous sont beaux, riches, sportifs, intelligents, aucun n'a le droit à l'échec. Ils passent leurs étés à Bechwood, leur île privée du Cap Cod. Cadence est l'aînée des petits-enfants. Voici son histoire, et celle des Menteurs."

Je pensais en ouvrant ce livre tombé sur une histoire d'amour fade et insipide, encore. Sauf que, au fur et à mesure que j'avançais dans ce roman je comprenais le véritable thème. Je m'attendais à la chute mais je ne me doutais pas qu'elle serait aussi violente et qu'elle me laisserait aussi anéantie - je ne dramatise pas. Je l'ai lu en une soirée en espérant me tromper sur la fin de l'histoire (malheureusement ce ne fut pas le cas) et depuis je n'arrête pas de le relire.
Le style d'écriture est sensationnel, l'intrigue est extraordinaire et le rebondissement vers la fin est étonnant.
C'est sûrement un de mes livres préférés de cette année.

Je vous le recommande à tous!
Note de couverture : 5/5

le 24 mai, 2016 par schéma

> Réagissez à cet article

Note de 1/5

Livres

Malabar trip

Malabar trip

Cyril Montana / R MON M

C'est l'histoire de deux jeunes trentenaires Mathilde et on suppose Cyril (l'auteur) qui cherchent une destination de vacances, pas trop chère et dépaysante : ce sera la Corse.

On suit leur aventure, destination la Corse qu'ils décident de traverser en scooter en s'arrêtant dans des chambres d'hôtes.
Il est clair que 125 pages se lisent rapidement, on peut cependant passer un bon moment avec une bonne histoire, des personnages attachants etc... Je n'ai malheureusement rien trouvé de tout cela, malgré un style plutôt direct et normalement prenant. Je n'ai pas compris ce que voulait dire l'auteur, de plus il y a de nombreux passages sur le sexe, mais plutôt vulgaires et sans intérêt pour le sujet.
Je suis très déçue par ce titre, pourtant prometteur, peut-être d'ailleurs le meilleur mot du romancier.

le 24 mai, 2016 par melusine

> Lire la réaction

Note de 3/5Note de 3/5Note de 3/5

DVD

Kill Your Darlings

John Krokidas / DVD KRO BIO

Allen Ginsberg, Jack Kerouac, William Burroughs, ils sont les plus grands écrivains américains du 20ème siècle. « Kill Your Darlings » retrace l'histoire de leur rencontre et de leur révolte contre la société américaine. Au milieu d'une frénésie de fêtes, d'alcool et de passions interdites, tous ces jeunes gens enflammés perdent peu à peu leurs repères... jusqu'au meurtre.

Inspiré d'une histoire vraie, ce thriller a comme originalité d'avoir pour héros des poètes et écrivains américains de la Beat Generation. Cette génération d'écrivains veut briser les codes, écrire avec véracité les errements d'une nouvelle vague désillusionnée - et camée jusqu'à l'os.

Le gros problème c'est qu'en moins de deux heures et de manière très démonstrative, il raconte à la fois la rencontre de Ginsberg, Burroughs et Kerouac, la naissance du mouvement "Beat Generation" qu'ils ont initié, les relations ambiguës du torturé Lucien Carr avec Jack Kerouac, David Kammerer et Allen Ginsberg, l'éveil sexuel de ce dernier avec les hommes et ses problèmes familiaux (absolument sans aucun intérêt ici), l'attrait de tout ce petit monde pour la fête, l'alcool, les drogues et le sexe, et bien entendu le meurtre de Kammerer par son protégé. Le projet initial est donc très ambitieux. Résultat, tout est survolé de manière très vague, superficielle et maladroite, on n'apprendra rien sur les écrivains et leurs oeuvres, ni sur ce mouvement contestataire dont il est pourtant constamment question dans leurs conversations. En fait, le récit s'attarde bien moins sur les artistes eux-mêmes que sur leur moeurs (sans aller bien loin en plus), ce qui est peut-être plus spectaculaire d'un point de vue scénaristique (et c'est vrai qu'on passe malgré tout un bon moment) mais sans grand intérêt au niveau narratif. Le biopic est finalement davantage un prétexte pour montrer la jeunesse sulfureuse des écrivains, qu'une vraie recherche sur l'histoire qui a mené à l'émergence de la contre culture Beatnik.
Le plus surprenant est quand même de découvrir des scènes coupées au montage dans le bonus et de s'apercevoir qu'elles n'auraient jamais du l'être. Qu'elles étaient à mes eux très importantes pour en tout cas au moins éclairer un des aspects du sujet, l'homosexualité, qui n'est qu'effleurée alors que sa place est majeure dans leurs parcours. Ce bonus démontre parfaitement que John Krokidas, le réalisateur, n'a fait qu'hésiter en permanence sur les sujets qu'il voulait traiter. Dommage.

le 24 mai, 2016 par elde28

> Réagissez à cet article

Informations

Alors voilà: Les 1001 vies des Urgences

Alors voilà: Les 1001 vies des Urgences

Baptiste Beaulieu / 610.6 BEA

Alors voilà le récit au quotidien d'un interne en médecine qui joue des claquettes entre les différents services des Urgences avec ses co-internes. Là, pendant sept jours, il décrit à une patiente en stade terminal ce qui se passe sous les blouses et dans les couloirs. Pour la garder en vie le temps que son fils, bloqué dans un aéroport, puisse la rejoindre.
Se nourrissant de situations bien réelles, vécues par lui ou par ses collègues, chirurgiens ou aides-soignants, Baptiste Beaulieu passe l'hôpital au scanner. Il peint avec légèreté et humour les chefs autoritaires, les infirmières au grand c?ur, les internes gaffeurs, les consultations qui s'enchaînent, les incroyables rencontres avec les patients...
Par ses histoires d'une sensibilité folle, à la fois touchantes et drôles, il restitue tout le petit théâtre de la comédie humaine. Un bloc d'humanité.

Je l'ai lu, ou plutôt écouté... Eh oui, toujours aussi fan des livres audios!
Ce livre ne vous laissera pas indifférent. Baptiste Beaulieu y parle de la vie, de la mort, en passant des petits bobos au vilain crabe...
Pas toujours très fun comme sujet me direz-vous mais c'est tellement bien raconté... avec de l'humour, de la tendresse, beaucoup d'humanité, la vrai avec un grand H!
Vous y trouverez aussi de nombreuses anecdotes cocasses, sur les patients, mais aussi, sur eux-mêmes les soignants, nos super-héros.
Ça remue... mais c'est tellement beau. Il fait des métaphores avec les plus gros bobos, et ça fait du bien ! On passe par toutes "les émotions de l'Arc-en-ciel" !!! Oui, oui, je vous assure c'est ce que j'ai ressenti, ça existe!
Alors Voilà !

En bonus, le lien vers son blog: http://www.alorsvoila.com/

le 22 mai, 2016 par NININOAH

> Réagissez à cet article