Navigation

 
 

Le Blog

 
 

Restons connectés

 
Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5

CD

My world

My world

Lisa Simone/ 1.39 SIM

Voici le second album solo de la fille de Nina Simone: après «All is well» sorti en 2014, Lisa Simone revient avec «My world», qui me paraît beaucoup plus cohérent que le premier album.

Le titre de l'album nous invite à faire connaissance avec le monde musical de Lisa, un univers métissé jazz, gospel, world et sonorités funky.
Superbe alternance entre les morceaux très rythmés et des ballades très mélodiques.
Lisa cosigne plusieurs titres avec Hervé Samb, pour un résultat très personnel et abouti.
La voix elle-même a gagné en assurance, à l'image de la pochette qui nous montre une Lisa qui a assumé le difficile héritage maternel.

En conclusion, un album très positif, joyeux et plein de sérénité.

le 29 juillet, 2016 par papéré

> Réagissez à cet article

Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5

CD

Renaud

Renaud

Renaud/ 8.5 REN

On ne présente plus Renaud, ce grand monsieur de 64 ans fait partie du patrimoine de la chanson française, une voix rocailleuse pas toujours juste mais toujours vraie, après sept ans d'absence il revient avec un album qui contient quelques pépites. Renaud s'est largement inspiré de l'actualité avec les morceaux "j'ai embrassé un flic" et "hyper cacher" qui rendent hommage aux victimes des attentats mais sans pathos, il y aussi des titres plus intimes où il évoque son fils, sa fille et sa petite fille. Qu'il reste Toujours debout le Renaud.

le 20 juillet, 2016 par boudibou

> Réagissez à cet article

Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5

CD

Les grands airs de ténor

Les grands airs de ténor

Luciano Pavarotti/ 3.06 PAV

Le programme de ce cd court de 1963 à 1992 et propose des extraits d'opéra interprétés par les maitres du "bel canto" : de Jess Thomas et Carlo Bergonzi à Luciano Pavarotti en passant par José Carreras et Placido Domingo. Que du beau linge !
La maison d'édition a souvent choisi leurs morceaux de bravoure : "Una furtiva lacrima" pour Pavarotti, "E lucevan le stelle" pour Carreras ou "Nessun Dorma" pour Domingo.
C'est l'occasion de comparer les textures des voix et les interprétations de chacun de ces divi.
Un bon cd pour une initiation à l'Opéra et aux ?uvres de Verdi, Puccini, Donizetti, Mozart....

le 12 juillet, 2016 par manekineko

> Réagissez à cet article

Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5

CD

Morituri

Morituri

Jean Louis Murat/ 8.5 MUR

Morituri signifie en latin "ceux qui vont mourir". Cri que poussaient les gladiateurs en entrant dans l'arène au temps des romains.

D'emblée, on tombe sous le charme de ces chansons, même si à la première écoute, ce n'est pas évident d'en comprendre les paroles.
Mais le style musical mi rock, mi blues est, comme à l'accoutumée chez Murat parfaitement maîtrisé.

L'auvergnat Murat est un résistant, résistant aux temps modernes qui vampirisent les campagnes et les cerveaux.

Depuis la nuit des temps, la Bête rôde sur l'humanité. Les textes sont sombres, ils parlent de peste, d'incendie qui couve, de terrasses où Satan guette (prémonition sur les attentats du 13 novembre 2015)
"Tous mourus" où il parle de tous ces métiers artisanaux qu'on a tués.

Bref ce n'est pas gai, mais dit avec la poésie de Murat, ça passe.

Il y a de la ressemblance avec Gainsbourg, et "la pharmacienne d'Yvetot" rappelle étrangement le poème d'Aragon, l'étrangère mis en musique par Léo Ferré.

Participation de la chanteuse Morgane Imbaud ex Cocoon
de Gaël Rakotombrake (Anthony and the Johnsons)
de Chris Thomas (Mercy Gray)

le 08 juillet, 2016 par daphne

> Réagissez à cet article

Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5

CD

III

III

Moderat/ 4.6 MOD

Modeselektor+ Apparat= Moderat!
La collaboration des producteurs de musique électro a démarré avec un essai en 2002. Les albums se sont faits attendre jusqu'en 2009. L'excellent second en 2013, intitulé II. Et naturellement ici présent: III, qui clôture la trilogie. Il est impossible d'ailleurs de ne pas les rapprocher graphiquement, tant l'identité visuelle des pochettes est forte.
L'album est bien construit, il s'écoute d'une traite et en boucle. N'attendez pas les gros beats, mais plutôt à une électro délicate composée sur la voix soyeuse du chanteur. Un délice!

le 07 juillet, 2016 par Christine

> Réagissez à cet article