Navigation

 
 

Le Blog

 
 

Restons connectés

 
Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5

CD

That's the spirit

That's the spirit

Bring Me The Horizon / 2.5 BRI

Le groupe BMTH existe depuis 10 ans, ils ont évolué du deathcore fougueux vers le metalcore, avec une dose d'électro pour leur précédent album :"Sempiternal" pour arriver aujourd'hui à ce qu'on pourrait appeler du pop metal rock, plus accessible au grand public au grand dam des fans de la première heure.

C'est un album sympathique, varié, entrainant et surprenant. Il m'a séduite en tant que néophyte.
Je suis curieuse d'écouter leurs albums précédents.

le 01 août, 2018 par Bulle53

> Réagissez à cet article

Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5

CD

All nerve

All nerve

The Breeders / 2.6 BRE

Groupe de rock formé en marge des Pixies il y a 25 ans par Kim Deal et sa soeur, les Breeders étaient attendus. Cet album signe leur retour après 10 ans d'absence. C'est leur 5ème album. Les morceaux sont courts mais certains sont énergiques et efficaces comme "Nervous Mary" ou lancinants tels des balades.
La sonorité est à base de basses, de guitares et de batterie. Le style est brutal mais spontané.
Les Breeders ont connu plusieurs formations. Ici c'est la même formation qu'il y a 25 ans pour leur tube "Cannonball"

le 27 juillet, 2018 par loroleï

> Réagissez à cet article

Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5

CD

The Ice Queen

The Ice Queen

Sue Foley/ 1.1 FOL

Sue Foley vient de fêter ses 50 ans. A 13 ans quand elle habitait Ottawa, son père lui offre sa première guitare et à 18 elle déclare, je vais jouer aussi bien que n'importe quel mec. C'est dit. Elle se fait remarquer en 1991 par Clifford Antone et court à Austin enregistrer son premier album Elle en est au seizième et affole toujours autant la planète jazz.

Elle joue de la guitare et chante, entourée dans cet album de Billy Gibbons, Jimmie Vaughan et Charlie Sexton. Album entièrement composé par elle.
Elle a fait les premières parties des concerts de Nina Simone, Joe Cocker, BBKing.
Elle a entrepris de répertorier et d'interviewer toutes les femmes guitaristes dans le monde.

A écouter sans tarder.

le 25 juillet, 2018 par daphne

> Réagissez à cet article

Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5

CD

Personne d'Autre

Personne d'Autre

Francoise Hardy

Sous la houlette talentueuse et bienveillante d'Erick Benzy, Françoise Hardy revient avec un nouvel album, après 6 ans de silence.
Ce sont les circonstances dit elle qui lui ont dicté ce 28ème album intitulé "personne d'autre".
Elle a eu un déclic et retrouvé l'inspiration grâce notamment à un groupe finlandais Poets of the fall qu'elle a découvert sur le net et dont elle a adoré la chanson "sleep" ( ce qui deviendra "dors mon ange").

Sa voix d'une clarté parfaite continue d'enchanter.
Elle promène sa douce mélancolie qui ne la lache pas, sur des mélodies faites sur mesure.
Avec la grande Sophie (le large) ou Yael Naïm (you're m'y home), ou encore Michel Berger (seras tu là) elle chante la permanence du sentiment amoureux avec Jacques Dutronc : "tes yeux couleur de ciel, quelque chose d'irréel et moi qui reste là à t'attendre ... comment perdre autant la tête pour un signe ou deux ? Après les coups mortels, les regrets éternels et toi où que tu sois exil ..."etc
C'est aussi lui que l'on imagine aussi lorsqu'elle reprends "seras tu là"
Le temps, la vie, la mort aussi... qu'il faut essayer d'appréhender sereinement, la lumière, une porte ouverte, un espoir.

Cet album est chargé de poésie, de nostalgie, d'émotions et d'élégance.
Françoise Hardy fidèle à son image incarne magnifiquement "personne d'autre "
NB: son visage sur la pochette en clair obscur est magnifique.

le 20 juillet, 2018 par k.rol

> Réagissez à cet article

Note de 3/5Note de 3/5Note de 3/5

CD

The Deconstruction

The Deconstruction

Eels / 2.2 EEL

Le californien Mark Oliver Everett, alias Mister E, revient de loin avec ce 12ème album.
A 55 ans, sa vie a été jalonnée de succès certes, mais surtout de drames personnels. Son avant dernier album ayant été un désastre commercial, j'aurais pu très bien ne jamais le découvrir !
« La déconstruction a commencé, il est temps de m'écrouler ». Ne vous arrêtez pas à la première phrase de son album « The Deconstruction ». Il est joyeusement dépressif mais pas plombant.
La folk mélancolique se confronte à un rock alternatif enjoué, sur un timbre de voix de doux écorché.
L'ensemble s'écoute très facilement. Le moment est pour le moins agréable mais s'évapore trop vite.

le 16 juillet, 2018 par Christine

> Réagissez à cet article