Navigation

 
 

Le Blog

 
 

Restons connectés

 
Note de 3/5Note de 3/5Note de 3/5

Livres

Toute la lumière que nous ne pouvons voir

Toute la lumière que nous ne pouvons voir

Anthony Doerr/ R DOE T

Ce roman porté aux nues par les critiques, et récompensé par le prix Pulitzer n'a pas soulevé le même engouement chez moi.
Après un début de lecture prometteur et assez captivant, 2 histoires parallèles d'enfants pendant la 2nde guerre mondiale : une jeune aveugle française et un jeune allemand féru de radiophonie, et même une troisième avec l'histoire d'un diamant aux pouvoirs miraculeux obsessionnellement convoité par un gradé allemand, je me suis petit à petit lassé. Et ce malgré les 100 dernières pages qui redonnent un peu de punch car on sent poindre la relation entre tous les personnages ainsi que le dénouement.
En réalité, les qualités décrites par beaucoup ont été pour moi les défauts sur la longueur de ce roman... chapitres courts, phrases courtes, actions rapides, ellipses. un "Page turner" comme on dit maintenant ? Pas vraiment... J'ai eu même du mal à suivre. Il manque selon moi quelques temps de pause permettant de "digérer" et d'avoir une meilleure compréhension. Quant à l'histoire, je ne l'ai pas trouvé d'une très grande originalité et elle verse un peu trop dans le pathos par moments.
C'est donc un bon roman, certes très maîtrisé dans sa narration et la cohérence de l'histoire... De là, à se relever la nuit et à le lire avec sa lampe torche et un plaisir d'enfant, comme j'ai pu l'entendre, il ne faut pas exagérer...

le 25 juillet, 2015 par Vincent Souverain

> Réagissez à cet article

Note de 3/5Note de 3/5Note de 3/5

DVD

THE TRIBE

THE TRIBE

Myroslav Slaboshpytskiy / DVD SLA DRA

Ce film est un ovni : il nous raconte l'histoire crue, désespérée, d'un groupe d'ados sourds-muets dans un pensionnat ukrainien.
Filmé avec pour seuls interprètes des sourds-muets s'exprimant en langage des signes, la bande son ne fait entendre que du bruit, tous les bruits, sans musique additionnelle. Quand je dis tous les bruits, on n'entend jamais de voix, à croire que le monde est totalement sourd et muet. Dérangeant !!
Et c'est violence à tous les étages : trafics en tous genres, alcool, prostitution, rien ne nous sera épargné pendant les 2h12 du film.
Et l'amour dans tout cela ? Essentiellement tarifé …les sentiments ont peu de place au milieu de toute cette violence.
Si vous êtes déprimé, pas sûr que ce film contribue à vous remonter le moral : c'est un constat sans espoir.

le 25 juillet, 2015 par papéré

> Réagissez à cet article

Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5

DVD

Snö (Don't ever wipe tears without gloves)

DVD KAI DRA

«Snö : Don't ever wipe tears without gloves» (Neige: N'essuie pas tes larmes sans gants) est un téléfilm suédois en 3 parties ou mini série qui narre l'histoire d'amour de deux jeunes suédois Rasmus (un jeune provincial) et Benjamin (un témoin de Jéhovah) dans le Stockholm des années 80 et en parallèle l'apparition du Sida, et les ravages de cette maladie encore méconnue qui a engendré la stigmatisation de la communauté gay à cette époque...

Une oeuvre télévisée de haut niveau, surpassant même nombre de productions cinématographiques....A la fois d'un réalisme quasi-documentaire dans la peinture de la société suédoise des années 80, et l'apparition du SIDA, et une narration cinématographique romanesque et tragique de la relation des deux personnages principaux, en évitant l'écueil de la bluette. L'interprétation est excellente....Le public ne s'y est pas trompé puisque plus d'un suédois sur deux a vu ce programme (34 % d'audience lors de la première diffusion). A découvrir absolument mais en version originale sous titrée en français exclusivement !

le 25 juillet, 2015 par seb dumav

> Réagissez à cet article

Note de 2/5Note de 2/5

Livres

Spécial Croisée des mondes: Le Club Vesuvius

Mark Gatiss / R GAT C

Ce livre est beau, tant pour la couverture que pour la tranche dorée et les illustrations à l'intérieur... C'est un bel objet... L'auteur est un des scénaristes de Sherlock... mais ce roman ne m'a pas passionné. Le héros: Lucifer Fox ("Artiste réputé et dandy raffiné le jour, mais la nuit tombée... gourgandin, sodomite et assassin! ") est un portraitiste et un agent secret au service de sa majesté. Les personnages sont trop caricaturaux, néanmoins les noms sont drôles (Lucifer Fox, Supple, Verdegris, Scallop, Miracle, Jackpot...), l'intrigue est trop alambiquée... tout est trop appuyé... L'auteur nous emmène de Londres à Naples, étranges demeures, étranges rendez-vous, étranges personnages, étranges lieux ,violence, meurtres, orgies... Il est difficile d'y croire, d'y adhérer tant l'ensemble est débridé... A la fin de la lecture du roman, il ne reste que le bel objet (merci à l'éditeur) ....

Je joins une drôle de vidéo, critique du livre, critique d'un avis différent !!!! A chacun sa lecture.....

Vidéo pour "le club vesuvius" sur youtube
Ajouté par Jules Armand Malterre

le 24 juillet, 2015 par l.a.lu

> Réagissez à cet article

Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5

DVD

Maléfique

Maléfique

Robert Stromberg / DVD STR FAN

Maléfique (Angelina Jolie) révèle l'histoire méconnue de la plus emblématique des méchantes Disney, celle du classique de la Belle au bois dormant. C'est la trahison dont elle fut victime qui transforma le coeur pur de cette belle jeune femme en un coeur de pierre...
Ivre de vengeance et poussée par la volonté farouche de défendre les terres sur lesquelles elle règne. Maléfique va lancer un terrible sortilège sur la fille du roi des hommes, la petite Aurore (Elle Fanning), qui vient de naître.
Devenue jeune fille, Aurore est prise dans le conflit qui oppose le royaume de la forêt qu'elle a apprit à aimer à celui des hommes dont elle est l'héritière. Maléfique va comprendre que la princesse est peut-être la clé de la paix... Le sort des deux mondes est sur le point de changer à jamais.

Ce film a de supers effets spéciaux ainsi que de très bons acteurs (j'ai d'ailleurs été étonné d'y retrouver l'acteur de "the giver"). Ces qualités relèvent le niveau par rapport à l'histoire assez peu développée.

le 23 juillet, 2015 par janette14

> Réagissez à cet article