Navigation

 
 

Le Blog

 
 

Restons connectés

 

Divers

Harry Potter et les reliques de la mort - Partie 2

http://www.youtube.com/watch?v=EdZyrH-bmzs&ob=av3e

La Fin...

Harry Potter et les reliques de la mort - Partie 2 est au cinéma depuis le 13 juillet et disponible en 3D.
A cause des fans qui ne l'ont pas encore vu, je ne révèlerais pas de moments clés de l'intrigue... Mais attendez-vous à du suspense, de l'action, des effets spéciaux à couper le souffle, et évidemment, l'ultime combat contre les forces du mal... C'est la fin de notre héros à lunettes préféré et à la fin du générique, on voudrait rester accroché au fauteuil jusqu'à la séance suivante pour pouvoir le revoir de nouveau.
Dans la 1ère Partie, Harry, Ron et Hermione partent à la recherche des Horcruxes, les morceaux de l'âme de Vol... Vous-Savez-Qui cachés dans des objets. Quand les six Horcruxes auront été détruits, Voldemort redeviendra mortel et il sera alors possible de débarasser le monde des sorciers du Seigneur des Ténèbres définitivement.
Le combat final, dans les couloirs de Poudlard, est époustouflant de réalisme et vous tient en haleine jusqu'à la fin.
Bien que la 3D n'apporte pas grand-chose, si vous ne l'avez pas encore vu, courez vous acheter des places le plus vite possible!!
Pour les fans désespérés par le départ d'Harry Potter, le site pottermore vous apportera peut-être un peu de réconfort. Il s'ouvrira en octobre 2011 et en avant-première pour quelques chanceux qui ont résolu les énigmes du site tout au long de cette semaine. Pour plus d'informations, www.pottermore.com!!

le 22 août, 2011 par Alice

> Réagissez à cet article

Divers

Ouah !!!

http://youtu.be/6RppxhOdby4

Regardez un peux ce superbe montage d'un fan, pour nous admirateur de Batman, Christopher Nolan, Christian Bale, Di caprio...
Ce montage part d'une bande réalisée à partir de dizaines de films, et nous projette dans un monde ou Batman ne serai qu'un schyzophrène...
Incroyable !

le 05 juin, 2011 par Blondeau Loïc

> Réagissez à cet article

Divers

127 Heures

Actuellement en salle (Avt jeune publique)

Nous sommes en Avril 2003, Aron Ralston (jeune ingénieur) passionné d'alpinisme part pour une randonnée dans les Gorges de l'Utah.
Inventaire de son matériel: quelques litres d'eau et quelques barres de céréales, une corde, une caméra, une lampe frontal et un canif de mauvaise qualité offert avec la lampe.
Aron n'a prévenu personne de sa destination, et Aron va tomber dans une des gorges du Canyon, avec un rocher de plusieurs tonnes lui écrasant l'avant bras droit.
Ainsi le cauchemar commence. 127Heures, 6 jours et 5 nuits insoutenable qui finiront par une mutilation des plus extrême, en effet Aron à bout de force en proie des hallucination, à cours d'eau et de nourriture (il en viens à boire son urine pour éviter la déshydratation) va s'amputer lui même de son avant bras.
Porté à l'écran par le génial Danny Boyle ( 28 jours plus tard, Slumdog Millionaire) et interprété par le tout aussi exceptionnel James Franco (Spiderman) 127 Heures nous choque et nous bouleverse, devant cette rage de vivre, ce raz de marré de douleur. Si je le critique aujourd'hui c'est que cette oeuvre n'est pas un simple film, mais un témoignage, un hommage qui rafle tout sur son passage, ne laissant personne indifférent.
127 Heures est un film qui fait mal, on en ressort avec une incroyable envie d'envoyer balader tout les gens qui hurlent lorsqu'ils se coupent ou s'éraflent.
Pour moi, le vrai courage ce n'est pas "Il faut sauver le soldat Ryan " la vraie douleur ce n'est pas "Saw, ou "La colline a des yeux"...
Vivez plutôt l'une des aventures des plus extraordinaire, le chef oeuvre de Danny Boyle à l'esthétique des plus soignés , à la musique et au montage d'exception. Dans la lignée de Into the Wild (Sean Pean).
Bouleversant, Choquant, excellent !

le 25 mars, 2011 par Blondeau Loïc

> Réagissez à cet article

Divers

Black butler

Black butler

Toboso Yana / Vol. 1,2 & 3 / (BD TOB B)

Le comte Ciel Phantomhive est à la tête d'une grande compagnie, malgré ses douze ans d'âge seulement. Ses parents sont morts dans un incendie et il n'est maintenant entouré que de ses serviteurs, dont l'étrange Sebastian, son Majordome qui excelle dans tous les domaines.Mais un secret les lie tous les deux. Sebastian est en effet un démon qui aidera Ciel qui a un but bien précis à atteindre. Mais quelle est la nature de ce pacte ?

le 31 décembre, 2010 par Yvain

> Réagissez à cet article

Divers

Benda Bilili

Actuellement (2 Décembre) au Cinéma.

Benda Bilili nous conte l'histoire du « Staff Benda Bilili », un orchestre Congolais composé de musiciens pour la plupart paraplégiques.
Les musiciens qui furent lors de leur enfance touchés par la poliomyélite (maladie incurable qui cause dans la plupart des cas une paralysie des membres inférieurs.)
Tous vivent dans la rue après que leur « pseudo centre » (En effet, ils vivent dans un centre pour paraplégique, mais celui-ci ressemble d'avantage a un bidon ville qu'à un hôpital) ait brûlé, dans les rues du Kinshasa, les musiciens sont accompagnés d'une multitude de « shégués » (Enfants des rues, vagabonds) et se déplacent sur des tricycles incroyablement relookés !
Ainsi malgré toutes les injustices, la joyeuse bande de copain nous concoctes une musique des plus sublimes, à mi-chemin entre « Rumba Congolaise » (musique Congolaise populaire à la mélodie saccadée qui est jouée à l'aide en autre de conga et de multiples percussions.) mais aussi de "Rythm'n'blues" ou de reggae…
Le tout est un croustillant mélange des genres.
Dans l'orchestre on ne chante pas pour ne rien dire, les paroles de la plupart de leurs chansons prodiguent des conseils aux handicapés, en leur soutenant que « le handicap et avant tout mental » (Une citation qui est à tout point vérifiée dans le film !)
Tout au long du film, nous sommes touchés par la beauté des plans, la séquence caméra embarqués dans le train est magnifique, celle du festival tout aussi touchante ! Les gros plans sur les visages sont criants de vérité…etc.
Le fait d'avoir filmé des handicapés, en les mettant en scène tout à fait comme des gens « normaux » (sachant marché correctement !) met ainsi leur handicap complètement de côté, il passe pour quelque chose de secondaire, le jeu sur la plongé… (En effet la caméra film les paraplégique comme si elle aurait filmé un homme debout, ainsi elle effectue des plongés…)
Dommage que la voix off ne soit à mon goût pas assez retravaillée, au contraire l'image qui nous est donnée de voir est presque « brut », cela donne un certain cachet au film, (les poussières sur la pellicules).
Le staff benda bilili, se charge de la musique du film, et ce sont exclusivement des chansons de l'album « très très fort » (leur premier album sortis en 2009), Donc rien à redire sur la musique !
Le film d'une production française, réalisé par Renaud Barret (premier film a succès) et Florent de la Tullaye (également) a été présenté dans le cadre de la quinzaine des réalisateurs (Festival de Cannes, 2010), « l'album très très fort » du staff benda bilili sortit (le 1 Novembre 2009), a rencontré un énorme engouement de la part des médias internationaux ( Français, U.S.A) ; Grande Bretagne…) Et lors de la sortie du film (le 08 Septembre 2010), un bon nombre de critiques criaient au prodigue, ne cessant de tarer d'éloges le documentaire ! (Positif : 4/5; les Inrocks : 4/5)

http://www.dailymotion.com/video/xd3zfg_staff-benda-bilili-interview-tres-t_music

(Interview du Staff Benda Bilili !)

le 02 décembre, 2010 par Blondeau Loïc

> Réagissez à cet article