Navigation

 
 

Le Blog

 
 

Restons connectés

 
Note de 3/5Note de 3/5Note de 3/5

Livres

Rock: Roman autobiographique

Rock: Roman autobiographique

Philippe MANOEUVRE / B 781.2 MAN

Sympathique road book qui nous emporte dans l'univers intime des plus grandes formations de rock du 20e siècle et dans celui de chanteurs inoubliables comme Gainsbourg et Johnny.
Il les a tous cotoyés de par sa fonction de rédacteur en chef du journal Métal Hurlant et Rock and Folk

Ce livre est parsemé d'anecdotes croustillantes sur les Stooges, les rolling stones, Prince, Madonna et Michaël, Polnareff, Joe Starr, enfin tous les grands noms de la musique qui ont rythmés et enchantés nos vies, et vu du côté amical et sympathique de Philippe Manoeuvre, c'est très divertissant.
Des anecdotes croustillantes quand on connaît les spécimens nommés ci-dessus, vous imaginez la suite.

Un bon document, écrit de façon vivante (on entend sa voix quand on le lit). Une sympathique autobiographie à l'heure du bilan.

le 07 mars, 2019 par daphne

> Réagissez à cet article

Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5

Livres

SUZANNE

SUZANNE

Frédéric POMMIER / AVC TEM 362.6 POM

Portrait touchant de Suzanne, 95 ans, grand-mère de Frédéric POMMIER, journaliste à France-Inter. Il nous décrit de façon chronologique, la vie passée de celle qui est née en 1922 dans un milieu bourgeois. Elle adorait les voyages, le tennis, la cuisine, les fêtes. A 40 ans, son mari avocat meurt, la laissant élever seule ses 4 filles. Malgré les difficultés, elle a toujours fait face, avec sa devise favorite, SQM « Sourire Quand Même » !

Ce récit alterne avec de courts chapitres consacrés à l'EPHAD où elle vit désormais, après une énième chute. Centrés autour d'un évènement : « le garçon », « la poubelle », « les constantes », ces chapitres contrastent brutalement avec le passé où Suzanne était une véritable personne humaine.
L'auteur met en évidence les aspects odieux de ces « mouroirs » où les résidents sont humiliés, ignorés, infantilisés, parfois brutalisés : nourriture insipide, excréments mis sous le nez, vols, etc. (p169).
C'est un véritable scandale dénoncé par Frédéric Pommier dans un style convaincant, bouleversant, non dénué d'humour parfois : ainsi Suzanne a perdu 20 kilos en quelques mois avec ce « très efficace programme amincissant » ! Il dénonce le manque de temps, de personnel alors que ces établissements coûtent très cher ! Où va l'argent ?

C'est surtout un récit bouleversant, un hommage sensible et affectueux d'un petit-fils pour sa grand-mère mais qui parle pour toutes les personnes âgées que nous serons aussi.

le 06 mars, 2019 par nisou

> Réagissez à cet article

Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5Note de 4/5

Livres

La Troisième population

La Troisième population

Aurelien Ducoudray & Jeff Pourquie / BDR DUC T

Cette bande dessinée est comme un reportage sur le psychiatrie.
La clinique de la Chesnais est un modèle thérapeutique unique en son genre et les 2 auteurs s'y rendent pour écrire et dessiner donc comment ça se passe.

On est à la fois étonné et perturbé par le fait que patients et soignants (nommés "animateurs") ne sont pas identifiés. C'est par leur comportement qu'ils seront différenciés, et encore...
C'est un vrai "vivre ensemble" avec des gens motivés qui ne sont pas au rendement... bien loin je le crains des établissements classiques.
Un modèle à suivre donc. Les ambiances sont joliement dessinées, on ressent la réalité du terrain.

le 02 mars, 2019 par chacha

> Réagissez à cet article

Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5Note de 5/5

Livres

Tout ce que nous ne savons pas encore: Le guide de l'univers inconnu

Tout ce que nous ne savons pas encore: Le guide de l'univers inconnu

Jorge Cham et Daniel Whiteson / 520 WHI

J'ai été happé non pas par un trou noir, mais par la lecture passionnante de cet ouvrage de vulgarisation scientifique sur les 95 % de l'univers non connu, des tentatives d'explications avec des découvertes, Boson de Higgs, neutrinos où j'ai été par ailleurs enchanté de découvrir que nous sommes traversés par de telles particules.
Partant de la matière noire, l'énergie noire, de la gravité en passant par la lumière, le temps, l'antimatière, la gravité, vous allez créer de nouvelles connexions synaptiques grâce à tous ces sujets qui vont mettre à rudes épreuves votre imagination, votre ouverture d'esprit...
Agrémentez le tout avec l'humour de Jorge Cham (roboticien) et Daniel Whiteson (physicien) vous avez en plus, un ouvrage plaisant à lire.

le 01 mars, 2019 par Charles-Edouard

> Réagissez à cet article

Note de 2/5Note de 2/5

Livres

Meutre en Abyssinie

Meutre en Abyssinie

Julie Birmant et Clément Oubrerie

1930 : la romancière, Renée Stone, l'aventurier Alfred Theziger et l'archéologue épigraphiste John Malowan sont conviés au sacre d'Haïlé Sélassié Ier, dernier empereur d'Abyssinie, l'actuelle Éthiopie. Ensemble, ils vont vivre une aventure faite de tablette mystérieuse, de meurtres qui vont les emmener jusqu'en Irak

Soit la maîtrise des codes de la bande dessinée échappe aux lecteurs qui ne sont pas experts du genre, soit cette histoire est quelque peu ratée. En effet, le premier tome de cette aventure ne nous a pas du tout convaincus !
Si critiquer une bande dessinée est extrêmement difficile tant ce genre demande un travail particulièrement complexe entre l'intrigue et l'illustration et la valeur ajoutée de l'un par rapport à l'autre, il n'en reste pas moins que la séduction n'a pas opéré !

Le trait est nerveux et semble accentuer le rythme de ces personnages toujours en mouvement, ce qui est plutôt bien senti. Mais la personnalité de ce trio de choc dans un triangle amoureux n'a rien de très attirant et leur visage ne le sont pas davantage. Impossible d'en faire des héros et encore moins des anti héros car ils ne sont pas réussis. Par ailleurs, chacun d'eux est très vite installé dans cette histoire rocambolesque et nous n'en retenons donc qu'une caricature : la romancière maniérée et capricieuse, l'archéologue brillant mais étourdi et l'aventurier, censé être le séducteur sans beaucoup d'intérêt.
On peut toujours comparer à Indiana Jones, Tintin ou Agatha Christie, cela n'en a ni le charme, ni la saveur et encore moins l?inspiration !

Bref ! l'ensemble reste assez superficiel dans la mesure où l'on rentre beaucoup trop vite dans le rythme d?une aventure sans jamais en saisir le motif réel. Par ailleurs il faut avouer que la confusion de certains personnages n'a pas aidé à apprécier "Meurtre en Abyssinie" et à se mettre dedans. Pour conclure, les tons tangerine et sépia ne suffisent pas à planter le décor, quand le reste est creux !

le 28 février, 2019 par Léti

> Réagissez à cet article