Navigation

 
 

L'article

 
 

Restez connecté

 
Note de 2/5Note de 2/5

Livres

Le chien de Madame Halberstadt

Le chien de Madame Halberstadt

Stéphane Carlier / R CAR C

Baptiste est un écrivain désabusé, qui, tous les jours, guette les ventes stagnantes de son livre, sans succès. Parallèlement, Maxine, sa compagne, l'a quitté pour son dentiste. Quant à son père, il va se remarier avec l'homme de sa vie, au grand désespoir de sa mère, qui ne s'est jamais vraiment remise du choix de son ex-mari ! Un jour, sa voisine, Madame Halberstadt lui confie son chien, le temps d'une opération de la cataracte.

Vu, revu et encore revu, les chats, les chiens et tous nos amis sur patte font les beaux jours d'une littérature feel good à souhait, à peine supportable, à moins d'être bien écrit. Stéphane Carlier écrit plutôt pas mal mais le problème de ce chien de Madame Halberstadt est qu'il ne présente aucun intérêt. Cousu de fil blanc, fade et sans saveur, il est même surprenant de sourire à quelques phrases ou à des situations tout à fait anecdotiques. Parce qu'en réalité, si ce chien, Courgette, est censé changer la vie de Baptiste, il passe complètement inaperçu dans le déroulé de cette intrigue nombriliste et parisianiste. Courgette ou Croquette de son vrai nom devrait être le personnage central ou le devenir et affirmer une réelle présence narrative mais en fait, à aucun moment il n'évolue. Toutefois, pour la plage ou en vacances ce livre se lit facilement mais on l'oubliera vite ! Et quand l'écrivain tente une ou deux pages plus poétiques sur les belles choses, on a un peu le sentiment qu'on pourrait, sans prétention aucune, écrire le même genre de petites phrases toutes faites, en mieux !

le 03 juillet, 2019 par Lti

Réactions

Connexion

Pour réagir à cet article vous devez être connecté :