Page

 
 

Patrimoine et Architecture

 

Le Tourisme > Decouvrir > Patrimoine et Architecture >

Patrimoine et Architecture




EPSM

De création armentiéroise, l'histoire de l'Etablissement Public de Santé Mentale (EPSM) commence en 1615, lorsqu'il fut fondé par cinq artisans forts pieux appelés "Bons-Fils" ou "Bons-Fieux", dont Henri Pringuel. Il se trouvait alors à l'angle de la rue de Lille et de la rue des Capucins. La maison des Bons-Fils, appelée "maison-forte" dès 1696,  ne cessa de se développer. Les Bons-Fils accueillirent tout d'abord des enfants à qui ils apprenaient à lire, à écrire et l'arithmétique. Puis, ils reçurent des gens ayant perdu l'esprit, mais aussi des prisonniers qui leur étaient envoyés par les autorités.

En 1872, la commission de surveillance projeta de reconstruire un hôpital de 600 à 700 lits sur le terrain de la ferme de 33 hectares située hors de la ville, et qui appartenait à l'asile. C'est l'endroit que nous connaissons aujourd'hui. La première pierre fut posée en 1875. Les travaux se poursuivirent jusqu'en 1884. Suite aux bombardements de 1914 - 1918, le site fut reconstruit et composé de pavillons de 40 à 50 malades, avec des espaces vides entre chaque bâtiment permettant d'aménager des potagers. Une ville dans la ville venait de se créer, formant un ensemble architectural de huit hectares.

EPSM

104 rue du Général Leclerc à Armentières

MENU
PORTAILS
RESEAUX
Vivre Armentières Tourisme Médiathèque Espace Famille Archives municipales Centenaire 14-18 Fête des Nieulles
Facebook Youtube Twitter Google plus Flickr